L'accompagnement à distance : pertinence et caractéristiques

Une plus grande accessibilité à la relation d'aide en milieu professionnel

 

 

La liberté naît de la contrainte

Ma pratique des accompagnements à distance est née d’une solution à proposer pour coacher mes clients alors qu’une grande distance géographique était apparue entre nous.
Dans certain cas, l’éloignement géographique avait toujours existé, et l’accompagnement à distance prenait le relais de quelques journées ou séances d’accompagnement initiales en présentiel. Dans d’autres cas c’est mon propre déménagement de L’Alsace à Nantes qui avait provoqué cet éloignement. Enfin depuis quelques temps, j’ai le bonheur d’accompagner des clients, à distance uniquement. Qu’il s’agisse de personnes que je connaissais auparavant ou non.


Un « mode dégradé » devenu pertinent

On peut  douter a-priori de la qualité d’un accompagnement à distance par téléphone ou skype. Mais faisons l’économie de la tirade sur les inconvénients supposés pour regarder en quoi l’accompagnement en mode agile est une réponse aux enjeux des actifs, des organisation, et au-delà même.


Retour d’expérience partagés avec mes clients :

- le bénéfice intrinsèque de l’accompagnement (ce que vient chercher le client) est délivré dans la séance avec une économie des moyens engagés. Qu’il s’agisse de temps, de coût, ou de carbone.

- La simplicité et l’accessibilité de la formule permet d’inventer des formes d’accompagnement très personnalisées (tel client est accompagné en 3 séances d’1h30 sur un objectif particulier - tel autre est demandeur d’une heure de prise de recul bi-mensuel au long cours…). La planification des rendez-vous devient beaucoup plus souple.

- le média invite à aller à l’essentiel. Les vrais sujets sont rapidement sur la table. La profondeur et la densité de l’échange prennent très vite le pas sur les premières secondes possiblement un peu « hors-sol » qu’un rituel de démarrage approprié et une bonne alliance dissipent quasi-instantanément.
 

 

3 caractéristiques à prendre en compte

- L’état d’esprit du client. Le coaching ou l’accompagnement à distance suppose une vraie demande. Je dirai même que ce type d’accompagnement s’adresse à des personnes qui ont déjà décidé de réussir les objectifs et les transformations qu’elles visent. En cela, elles sont très engagées et les "principes actifs" de l’accompagnement leur sont très directement accessibles quelles qu’en soient les modalités pratiques.

- Les situations particulières de fragilité ou de détresse (sensibilité émotionnelle extrême, burn-out,... ) requièrent un accompagnement approprié qui ne peut se faire à distance.

- Privilégier les thématiques opérationnelles et managériales plutôt qu’identitaires, dans un premier temps au moins.

 

 

Une plus grande accessibilité à la relation d'aide en milieu professionnel

 

L'accompagnement à distance permet de fluidifier l’accès à des moyens de transformation positive des personnes et des organisations. Cette formule "légère" en fait une ressource facilement saisissable. Une expérience qui peut s'envisager à la fois comme un premier accès à un processus d'accompagnement mais aussi comme un "mode expert" pour les personnes qui souhaitent accéder "à la demande" à une interaction avec un coach. Gardons-nous toutefois de tomber dans la dualité du "tout ou rien" pour rester ouvert à des combinaisons distance/présentiel. Des agencements fertiles guidés par la recherche des meilleures options pour atteindre le but fixé.